Les peintures pour protéger sa terrasse

Peindre le sol de sa terrasse fait partie de l’entretien régulier de celle-ci, lorsqu’il est est bois ; cela permet en effet de lui redonner un certain éclat tout en préservant l’aspect naturel du bois. Lorsqu’il est en béton, c’est surtout pour une question esthétique, pour personnaliser la terrasse, lui apporter un coup de jeune et la rendre tendance. Quel que soit le support, il faut choisir une peinture sol adaptée et l’appliquer dans les règles de l’art.

Pourquoi peindre le sol de sa terrasse ?

Une terrasse en bois est exposée aux intempéries, aux UV, soumises aux tâches et autres dégradations. Ces agressions abîment le bois et affaiblissent la beauté de la terrasse. Enlever ces traces nécessite un long et régulier travail d’entretien : poncer le bois, appliquer un dégriseur puis un saturateur, alors que repeindre les lames avec une peinture bois extérieur qui ne dénature pas son aspect, permet de lui redonner aisément une belle apparence, de manière plus durable. Quant au sol en béton, cela permet de lui apporter une touche personnelle, sans fastidieux travaux : cette solution est en effet accessible à toutes et tous.

Bien choisir la peinture pour le sol de sa terrasse

La première étape est le choix de la peinture ; la qualité de celle-ci ne sera en effet pas sans incidence sur le résultat final de la terrasse repeinte.
D’une manière générale, il faut toujours prendre une peinture adaptée au sol, lesquelles sont plus résistantes au passage, aux rayures et aux chocs ; adaptée à un usage extérieur, la terrasse étant exposée au soleil comme aux intempéries ; adaptée au support spécifique de la terrasse. Une sous-couche sera généralement nécessaire pour une accroche parfaite.

De multiples produits existent, selon les supports : pour une terrasse en bois, la peinture redonnera de la couleur aux lames, et un vernis pour terrasse ravivera l’éclat naturel du bois ; pour une terrasse en béton, il est préférable d’utiliser une peinture pour sol dite trafic extrême, adaptée à un usage extérieur et il est nécessaire d’attendre trois mois avant de peindre un ciment neuf pour qu’il ait le temps de sécher ; pour une terrasse en bois composite, le choix est plus complexe : si l’on conseille la peinture polyuréthane, elle court toujours le risque de s’écailler rapidement ou même de ne pas adhérer, de sorte qu’il est préférable d’appliquer un nettoyant pour bois composite ou un polish (de manière à raviver la couleur du sol) ; pour une terrasse en pierre, on utilise généralement les mêmes peintures que pour le béton.
Il faut ensuite choisir une couleur qui soit agréable et plaise, le mieux étant de rester dans des teintes neutres, le plus souvent du gris au beige, en évitant celles trop sombres, qui créent un rendu peu accueillant et sont en outre plus salissantes. Quant aux couleurs vives et originales, elles risquent de lasser très vite.

Les préalables aux travaux de peinture de la terrasse en bois

Avant même de peindre le sol de la terrasse, il faut préparer le terrain. Il est indispensable de dégager la zone à peindre et de protéger les alentours au moyen par exemple de bâches de protection et de rubans de masquage positionnés sur les bords inférieurs et les angles des murs. La terrasse doit ensuite être balayée et nettoyée à l’eau claire. Un produit adapté permettra également de dégraisser le sol. Les éventuels défauts doivent être corrigés, en particulier les trous et les fissures. Une sous-couche est idéalement posée avant la peinture elle-même ; il faut attendre que l’apprêt soit sec avant de commencer à peindre. Il faut également vérifier les conditions climatiques, les temps trop chauds, trop ensoleillés ou pluvieux étant à bannir.

Les préalables aux travaux de peinture de la terrasse en dalle de béton ou ciment

Le sol en béton de la terrasse doit être au préalable dépoussiéré, à l’aide d’un aspirateur ; le sol doit ensuite être lavé au balai brosse avec un produit ménager classique, comme par exemple pour sol de cuisine, puis rincé à l’eau claire. Il faut attendre que le sol soit complètement sec. Une couche de primaire d’accroche est recommandée si le béton est très poreux ou lorsque le sol sera très sollicité (meubles souvent déplacés, installation d’une piscine, de mobilier pouvant le rayer facilement). Avant la pose de la sous-couche, il faut protéger le bas des murs avec du ruban de masquage. Elle se pose en une seule fois, au pinceau dans les angles et partout ailleurs au rouleau à poil long, emmanché sur un manche télescopique. Il faut attendre qu’elle soit bien sèche avant de se lancer dans les travaux de peinture, en laissant installé les rubans de masquage.

Comment peindre sa terrasse ? L’application de la peinture

Il faut peindre lorsque la température extérieure se situe entre 10 et 26°C. Avant toute chose, il faut bien lire les instructions du fabricant du produit utilisé. La peinture doit être bien mélangée dans son pot avec un bâton, avant d’être versée dans un bac à peinture. Une première couche doit être passée, après dilution selon les conseils du fabricant, au pinceau dans les angles, ce qui permettra par la suite d’obtenir une couleur uniforme sur toute la terrasse, et partout ailleurs avec idéalement un rouleau à poil long, emmanché sur un manche télescopique, ce qui permettre de moins se fatiguer qu’en étant accroupi.. Après séchage, généralement de huit heures, la deuxième couche peut être posée, cette fois pure, c’est-à-dire non diluée, en procédant de la même façon que pour la première. On peut ensuite retirer délicatement le ruban de masquage, en prenant garde à ce que la couleur ne coule pas. Il faut bien laisser sécher, au moins deux jours, avant d’utiliser à nouveau sa terrasse. Un conseil pour les terrasses en bois : il faut bien peindre entre chaque lame de bois, pour un résultat uniforme et parfait, sans démarcation, à l’aide d’un pinceau, avant de passer au rouleau large sur l’ensemble de la surface du parquet extérieur. Pour une application optimale, il est en outre recommandé de passer le rouleau en couches croisées, d’une surface de deux mètres carrés, en évitant toute sur-épaisseur.

Entretenir la peinture de ses menuiseries extérieures

Encore plus que sur des dalles de béton, une peinture sur du bois doit s’entretenir régulièrement. Tout particulièrement sur les bois qui imprègnent peu, comme le mélèze, il faut passer une couche d’entretien de manière régulière avec la même peinture. Pour les autres essences, l’entretien dépend de l’usage, plus ou moins intensif, qui est fait de la terrasse. Un traitement peut aussi être donné à la peinture. En effet, les lambris et lames de bois doivent être maintenus dans un bel aspect pour une terrasse agréable ; avec les intempéries et les tâches, le bois grisaille, ternit, sa couleur faiblit. Par exemple, recourir à un saturateur opaque permet de masquer les défauts du bois et d’entretenir facilement sa terrasse, tout en rénovant les bois déjà vieillis. Un tel saturateur s’applique directement sur le bois, même abîmé, sans sous-couche, et sur toutes les essences de bois. Il est dit opaque, c’est-à-dire couvrant ou non incolore : il va masquer les défauts, mais laisse apparent le veinage du bois. Le bois retrouve une nouvelle jeunesse et tout son éclat.

Entretien terrasse grisée
EntretienEntretien terrasse grisée
Demandez Votre Devis Gratuit ? Réponse Sous 24 Heures !

Demandez Votre Devis Gratuit