Terrasse surélevée : Pourquoi et comment la fabriquer ?

Une terrasse en surélévation reste une très bonne solution pour augmenter la surface habitable d’une demeure sans empiéter sur l’espace disponible au sol. Toutefois, un tel aménagement nécessite un revêtement et un système de construction appropriés. Voyons ensemble avec ce guide pourquoi construire une terrasse en surélévation et comment mener à bien ce projet de construction.

Pourquoi construire une terrasse surélevée ?

La réalisation d’une terrasse en surélévation permet de bénéficier de nombreux avantages. C’est une solution intéressante pour un terrain pentu ou accidenté. Une terrasse surélevée permet de prolonger l’espace à vivre de votre maison vers l’extérieur. Ce qui fait de votre terrasse une zone facile d’accès, agréable et fonctionnelle. Vous allez ainsi profiter différemment de votre terrain, du paysage ou de la vue sur le jardin, pour avoir un espace aménagé autour de votre piscine, notamment pour disposer d’un barbecue, de mobilier de jardin…

Il est tout de même essentiel de noter que le choix de cette terrasse se fait en principe pour que son niveau soit exactement le même que celui de l’intérieur de votre demeure pour ne pas avoir de marche de décalage.

Les démarches pour une terrasse surélevée

Il n’est exigé aucune déclaration préalable pour une terrasse qui n’excède pas soixante centimètres de hauteur et cela est valable tant que la superficie de la terrasse demeure inférieure à vingt mètres carrés. Par contre, lorsque la hauteur de la terrasse excède soixante centimètres, il vous faut effectuer des démarches et c’est l’emprise au sol qui est importante dans ce cas. Si elle se situe entre cinq mètres carrés et vingt mètres carrés, une simple déclaration préalable auprès de la mairie où se trouve votre habitation est suffisante. Une demande de permis de construire vous sera demandée si la superficie est à plus 20 mètres carrés.

Les sanctions en cas de non-respect de la réglementation

Vous risquez d’être sanctionné si vous entamez la construction de la terrasse en ne faisant pas sa déclaration préalable ou encore si vous ne mettez pas en pratique ce que vous avez déclaré. Des sanctions qui peuvent aller de la simple amende à la démolition de l’ouvrage. Vous risquez de peiner à obtenir un permis de construire ou une autorisation après une sanction. De plus, un voisin peut saisir la justice s’il considère que votre nouvelle terrasse leur porte préjudice. Il est donc préférable de consulter le PLU de votre commune et de vous renseigner auprès de votre mairie avant tous travaux pour être certain de respecter la réglementation.

construire une terrasse surélevée

Les étapes de la construction de votre terrasse

La matérialisation d’une terrasse sur pilotis implique le suivi de nombreuses étapes toutes importantes pour une bonne tenue du chantier. La construction bois de cette terrasse n’est pas très difficile. Les bons bricoleurs viendront à bout de cette construction s’ils respectent les différentes étapes de montage. D’autre part, avoir de bonnes connaissances dans le domaine de la menuiserie vous aidera à faire une belle réalisation. Équipez-vous aussi du matériel adéquat pour que les travaux se font correctement.

Première étape : Le dessin du plan de votre terrasse

La matérialisation d’un tel projet est possible en tenant compte de :
La hauteur

Votre terrasse doit être véritablement un espace de prolongement sur lequel il est agréable de se retrouver entre amis ou en famille. Pour cela, il faut tout faire pour qu’il n’existe aucune marche de décalage avec le niveau interne de votre habitation.
La surface

La surface impacte directement sur le coût et les formalités administratives au contraire d’une terrasse plain pied. Elle a également une incidence directe sur l’usage que vous ferez de votre terrasse. Pour installer du mobilier de jardin, un minimum de 3 mètres × 3 mètres paraît nécessaire si vous comptez mettre quelques chaises et une table sur la terrasse. Ne faites pas votre terrasse trop en longueur, elle sera difficile à aménager.
La forme

Si vous voulez choisir une autre forme que celle du rectangle qui est en général très utilisée, vous pouvez opter pour des formes un peu plus élaborées en tenant compte bien sûr de la complexité de l’ouvrage et du coût. En effet plus les formes seront peu conventionnelles plus le prix sera élevé, n’hésitez pas à demander un devis terrasse.

  • Faire une sorte de palier pour un escalier qui dessert le jardin;
  • Avoir deux zones plutôt qu’une, la zone secondaire et la principale;
  • Créer votre portion de terrasse à un second niveau et que vous utiliserez pour desservir un autre point du terrain.

Avant d’amorcer la construction matérielle de votre terrasse sur pilotis, il vous faut d’abord dessiner le plan de la terrasse. Vous devez noter avec précision les dimensions en hauteur, en profondeur et en largeur. Calculez ensuite le nombre de bastaings et de poteaux en bois qu’il vous faut pour cette construction. C’est une étape qui vous permettra non seulement de visualiser votre future terrasse, mais aussi d’apprêter le matériel adéquat à sa réalisation.

Deuxième étape : Des fondations aux revêtements

Les fondations de votre terrasse correspondent à sa structure. Elles sont en général le fruit d’un ouvrage de maçonnerie. Les conseils d’un professionnel vous aideront. Celui-ci a l’expérience nécessaire et peut vous aider à vous munir du matériel approprié pour réussir cette opération délicate. Un travail de terrassement peut être envisager pour aplanir le terrain.

Il existe différents revêtements et ils peuvent poser certains problèmes pendant leur installation. Si vous choisissez du bois souvent le douglas est utilisé ainsi que des poutres pour les fondations. Vous êtes capable de réaliser un ouvrage qui ne demande pas forcément d’importantes connaissances en bricolage. Vous devez toujours vous interroger sur la dalle qui doit être complètement plane et utiliser le bon matériau.

Il est possible de couler un revêtement en béton en une seule dalle. Initialement, les dalles forment plusieurs carrés de bétons qui composent une terrasse. Un béton peut d’ailleurs prendre différents aspects pour une décoration personnalisée ou sur-mesure.

Une autre possibilité est la pierre. Vous avez la possibilité de faire le choix entre deux formats. Vous pouvez opter pour des dalles collées (dalles de pierres scellées) ou pour des pavés collés.

Si un emplacement n’est pas encore délimité pour votre terrasse, commencez en traçant au sol son périmètre en vous servant d’un cordeau ou d’un autre outil de traçage. Procédez aussi à l’identification des positions de chaque poteau porteur pour commencer le chantier. Il faudra creuser un trou profond de 40 centimètres et d’un diamètre équivalent pour tous les emplacements des poteaux en bois.

Mélangez le béton et versez-le dans chaque trou creusé bien avant. Veillez à égaliser et à tasser le béton pour que la surface soit complètement plane et lisse. Pour cela, utilisez une dameuse et terminez en mouillant le béton avec un peu d’eau afin de le mettre complètement à niveau. Attendez que le béton puisse sécher.

Troisième étape : Les poteaux de soutien et l’installation de l’ossature (structure) de la terrasse

Vous fixerez les platines en acier en utilisant des tire-fonds sur tous les poteaux de soutien. À l’aide d’une scie circulaire, taillez ensuite le haut de chaque poteau en bois en tenant compte de la hauteur de votre terrasse. Faites des entailles au-dessus de chaque poteau en bois selon la dimension des bastaings. Ces bastaings doivent totalement s’emboîter aux poteaux de soutien. Dès que tous les poteaux de la construction bois ont les bonnes mesures, il faudra les fixer dans le béton par leurs platines avec des goujons.

Tous les poteaux en bois sont désormais placés et fixés sur du béton, disposez les bastaings au même niveau que les entailles des poteaux porteurs. Vissez à l’aide de vis à bois afin de garantir une solidité à la structure. Avant de visser, songez à effectuer une vérification de l’horizontalité de la construction. Recommencez cette opération jusqu’à ce que l’ensemble de la construction soit couvert. Les bastaings qui ne sont soutenus par des poteaux porteurs vont devoir être fixés grâce aux sabots métalliques.

Pour permettre le bon ruissellement des eaux de pluie, la construction du plancher de votre terrasse devra être un peu pentue. Pour cela, il suffit de tailler une seconde fois le haut de chaque poteau extérieur d’un centimètre avant la pose des bastaings.

Quatrième étape : La pose des lames de bois

Vous pouvez maintenant placer les lames de bois en douglas, ou bois composite par exemple sur l’ensemble de la surface vu que la structure de votre terrasse est complètement achevée. Pour cela, il vous faut un espace de 3 millimètres à 8 millimètres entre les lames et fixez-les avec des vis de terrasse. Pour fixer une lame sur des lambourdes, utilisez deux vis.

Votre terrasse est maintenant prête, il reste seulement à placer un garde-corps, palissade, escalier, balcons autour de celle-ci pour l’utiliser en toute sécurité.

Crédit photos : John Coley

Caillebotis bois pour terrasse
ConstructionCaillebotis bois pour terrasse
Terrasse maison : les différents types et formes de terrasse
ConstructionTerrasse maison : les différents types et formes de terrasse
Construire une terrasse en bois comment faire ?
ConstructionConstruire une terrasse en bois comment faire ?
Demandez Votre Devis Gratuit ? Réponse Sous 24 Heures !

Demandez Votre Devis Gratuit